Extinction des dinosaures : « Nous ne pensions pas à un déclin » avant la chute de la météorite

·1 min de lecture

Il y a 66 millions d’années, une météorite de plus de dix kilomètres de diamètre illuminait le ciel de notre Terre. Elle finissait sa course du côté de la péninsule du Yucatan, au Mexique. Mettant un terme au règne des dinosaures. « Mauvais timing », commente pour nous Fabien Condamine, chercheur CNRS à l’Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier. « Car la collision se produit dans un monde sous pression. Un monde qui connait des changements globaux de sa végétation, de son climat et du niveau de ses mers. Un monde dans lequel les dinosaures ne se portaient déjà pas au mieux. »

Extinction des dinosaures : l’identité du coupable a été établie formellement par les scientifiques

C’est en tout cas la conclusion de travaux qu’il vient de mener avec une équipe franco-anglo-canadienne. Une conclusion basée sur des faits. Des preuves directes tirées du registre fossile. Des preuves de la présence de certaines espèces à un moment donné, à un endroit donné. À partir desquelles les chercheurs ont ensuite procédé à des estimations du taux de formation ou du taux d’extinction des espèces. Grâce à une méthode sophistiquée de modélisation statistique qui a permis de limiter les biais liés aux lacunes du registre. Cependant, « avec les connaissances qui continuent de s’accumuler, nous ne sommes pas à l’abri que des conclusions différentes tombent d’ici quelques années. C’est aussi ça, la science », nous fait remarquer Fabien Condamine.

Mais, en attendant, revenons à cette fameuse conclusion. Parce qu’elle a tout de même de quoi surprendre. Car jusqu’alors, il était assez communément admis que, vers la fin du Crétacé, les groupes de dinosaures étaient plutôt prospères. Qu’ils se diversifiaient et trouvaient des solutions pour remplir des niches différentes. Or, c’est tout l’inverse que les chercheurs suggèrent aujourd’hui.

Quelque 10 millions d’années avant la chute de la météorite qui a provoqué l’extinction des dinosaures, le taux d’apparition de nouvelles espèces...
Quelque 10 millions d’années avant la chute de la météorite qui a provoqué l’extinction des dinosaures, le taux d’apparition de nouvelles espèces...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles