Expulsions : Paris met la pression, moins de visas pour le Maroc, l'Algérie et la Tunisie

Paris annonce la réduction prochaine du nombre des visas accordés à trois pays du Maghreb en signe de protestation contre le manque de coopération pour le retour des immigrés expulsés de France.

D'ici quelques semaines, les visas accordés aux ressortissants marocains seront moitié moins nombreux et la baisse devrait être d'un tiers pour l'Algérie et la Tunisie.

Le Maroc a regretté mardi la décision de la France de durcir les conditions d'obtention des visas à l'égard du royaume, la qualifiant d'"injustifiée".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles