Expulsion d'Hassan Iquioussen : l'imam en fuite, inscrit au fichier des personnes recherchées

© JEFF PACHOUD / AFP

Après la décision du Conseil d'État de valider son expulsion vers le Maroc, l'imam Hassan Iquioussen est introuvable. La police s'était rendue à son domicile mardi après-midi pour l'interpeller, en vain. L'homme est aujourd'hui inscrit au fichier des personnes recherchées.

L'imam Hassan Iquioussen dont le Conseil d'État a validé mardi l'expulsion décidée par Gérald Darmanin est considéré comme étant en fuite et a été inscrit au fichier des personnes recherchées (FPR), a appris l'AFP de source proche du dossier.

Après la décision du Conseil d'État, la police s'est rendue dans l'après-midi au domicile du prédicateur de nationalité marocaine, à Lourches près de Valenciennes (Nord) afin de l'interpeller pour l'expulser vers le Maroc. Mais, ils ne l'ont pas trouvé, selon une source proche du dossier qui a évoqué la possibilité qu'il soit en Belgique.

Expulsé pour "provocation delibérée à la discrimination et la haine"

Dans sa décision, le Conseil d'Etat estime que son "discours antisémite", "réitéré (...) après ses excuses de 2004", et son "discours systématique sur l'infériorité de la femme", dans "des vidéos toujours disponibles sur internet dont les dernières ont été réalisées en 2021", constituaient bien "des actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination ou à la haine".

>> LIRE AUSSI - Imam Iquioussen : «Il faut être ferme et s’en tenir à l’État de droit», estime Manon Aubry

L'avocate de l'imam, Me Lucie Simon, a réagi sur twitter en estimant que cette décision symbolisait "un Etat de droit affaibli" et a déploré "un contexte alarmant de pression de l'exécutif sur le judiciaire". "Le combat judiciaire continue, le tribunal administratif de Paris sera amené à se pencher sur le fond du dossier prochainement et Hassan&n...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - L'imam Hassan Iquioussen également accusé d’être un marchand de sommeil