Exposition : l'histoire mexicaine vue à travers ses minéraux

·2 min de lecture

Jusqu'au 4 décembre 2021 se tient à Paris une exposition qui explore l'histoire du Mexique à travers l'exploitation de ses minéraux. C'est aussi l'occasion de s'immerger dans la caverne d'Ali Baba qu'est la collection de minéraux de Sorbonne Université, sur le campus Pierre et Marie Curie à Jussieu (75005).

Il y a 700 ans, la capitale atzèque Mexico-Tenochtitlan était fondée sur une île du lac Texcoco. Puis, en 1521, les conquistadors espagnols menés par Herman Cortés mirent à sac la ville et fondèrent Mexico, la capitale du Mexique, dont l’indépendance fut déclarée il y a 200 ans. Toutes ces dates d’anniversaires ont inspiré une exposition originale visible au sein de la collection de minéraux de Sorbonne Université, sur le campus de Jussieu : l’histoire mexicaine vue à travers le prisme de la minéralogie.

Statuette articulée datant de 400-600 après J.C. © MRAH,Bruxelles

Les minéraux occupent en effet une place centrale dans l’histoire du Mexique, depuis les Olmèques d’il y a 3.500 ans. La Méso Amérique est en effet composée d’une agrégation de micro continents malaxés par des mouvements tectoniques, ce qui lui offre une grande diversité géologique, qui a marqué et inspiré les civilisations qui s’y sont succédées. Les dieux pré-hispaniques et notamment aztèques étaient ainsi tous associés à des minéraux. Les sacrifices réguliers destinés à satisfaire les dieux et à maintenir l’équilibre du cosmos étaient perpétrés avec des couteaux d’obsidiennes, tandis que les bijoux et objets d’ornements étaient taillés de préférence dans des roches vertes, dont le jade.

© Collection de minéraux de Sorbonne Université, Alain JEANNE-MICHAUD

La cumengéite est un très beau cristal bleu outremer en forme d’étoile

Longtemps le Mexique est demeuré le premier producteur d’argent du monde. A partir du 7e siècle, les Aztèques découvrent la métallurgie, un savoir-faire importé d’Amérique du sud, qu’ils utilisent notamment pour la production de bijoux. Mais c’est surtout les conquistadores qui ont développé l’exploitation des mines d’argent, puis d’or, de cuivre et d’étain. Mais le premier minerai exploité par les Espagnols fut le souffre, utilisé pour la poudre à canon. C’est dans ces mines que commencera, dans les années 1910, la révolution mexicaine menée ensuite par Pancho Villa.

Le Mexi[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles