Exposition au Covid-19 : les travailleurs de la deuxième ligne bientôt récompensés par le gouvernement ?

Caissiers, ouvriers du BTP, aides à domicile. Ils sont des millions en France à constituer les travailleurs de la deuxième ligne. Des acteurs essentiels qui permettent à la France de continuer à tourner durant la crise du Covid-19. Aujourd’hui, ils réclament une reconnaissance de par leur exposition au virus. De son côté, Jean Castex pourrait leur octroyer une prime. Medhi Kouider est éboueur. De 17 heures à minuit, il est dehors, pour collecter les ordures. Un métier nécessaire mais pas toujours reconnu. Des marques de reconnaissance Toutefois, depuis le début de la pandémie, les marques de reconnaissance deviennent plus fréquentes. L’intéressé et son équipe ont ainsi reçu trois brioches de la part d’un boulanger. "On ne savait vraiment pas à quoi s’attendre pendant le premier confinement par rapport à la maladie, par rapport aux déchets, si on était en danger ou non", admet-il. En remerciement de son travail, Medhi Kouider a reçu 1 500 euros de prime en 2020. Mais, depuis, plus rien. Cependant, sa profession devrait faire partie des 17 métiers à bénéficier d’un geste financier de la part du gouvernement. Celui-ci doit se réunir lundi 15 mars.