Exposition Alaïa-Balenciaga à Paris : face-à-face bluffant entre deux couturiers sculpteurs de la forme

Corinne Jeammet

Leurs créations sont intemporelles, en témoignent ces quatre-vingts modèles présentés pour la première fois dans un face-à-face entre ces deux maîtres de la coupe. Deux couturiers hermétiques aux effets de tendance et n’ayant jamais eu peur de refuser les systèmes liés à la médiatisation.

Issues des archives constituées par Azzedine Alaïa, les pièces de Balenciaga dialoguent avec celles d’Alaïa selon une communauté de création qui surprend au coeur de l'exposition "Azzedine Alaïa collectionneur. Alaïa et Balenciaga. Sculpteurs de la forme".

Alors que ces modèles ont été créés à plusieurs années d'intervalle, la similitude de travail reste bluffante : même amour des coupes épurées, similarité de la palette chromatique... La scénographie - on circule dans un labyrinthe constitué de voiles de tissu blanc - contribue également à mettre en valeur les modèles présentés. Ils sont montrés au coeur même de la maison de couture parisienne du créateur tunisien, aujourd’hui siège de l’association qui veille sur sa mémoire et son oeuvre.

Alaïa, avide collectionneur de vêtements

En 1968, ne se reconnaissant pas dans l’essor du prêt-à-porter naissant, Cristobal Balenciaga ferme sa maison. Quelques temps plus tard, sa directrice générale adjointe, Mademoiselle Renée - restée plusieurs décennies à son service - (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi