Exportations du vaccin AstraZeneca : Pannier-Runacher "soutient" la menace d'un blocage

·1 min de lecture

La France s'engage dans le bras de fer entre l'Union européenne (UE) et le laboratoire AstraZeneca, qui produit l'un des vaccins contre le Covid-19. Au deuxième trimestre, ce laboratoire devrait ainsi livrer 70 millions de doses de son vaccin à l'UE, beaucoup moins que les 180 millions promises dans le contrat. Celui-ci prévoit aussi la livraison de doses produites à la fois sur le territoire de l'UE et au Royaume-Uni, mais rien n'a été reçu en provenance d'outre-Manche du côté européen. Ce qui a provoqué le courroux de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Samedi, elle a menacé de bloquer les exportations de ce vaccin, notamment vers le Royaume-Uni.

"Je soutiens la proposition d'Ursula Von der Leyen", affirme Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, lundi au micro de Patrick Cohen, sur Europe 1.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 22 mars

"Nous entendons que ce contrat soit honoré avec AstraZeneca"

Selon elle, la raison est "très simple". "Nous avons signé un contrat dans les mêmes termes que le Royaume-Uni et nous entendons que ce contrat soit honoré avec AstraZeneca", poursuit-elle. A défaut de quoi les exportations du vaccin pourraient donc être bloquées, notamment vers le Royaume-Uni.

>> Retrouvez les entretiens de Patrick Cohen dans Europe midi en replay et en podcast ici

Alors que le laboratoire "aura livré à la fin du mois de mars 25% des doses prévues dans son contrat", &...


Lire la suite sur Europe1