Expo : quand la science se confronte à l’inexplicable

© Collection Yvonne Duplessis-Olivier Peyroux

C’est à un périple aux confins les plus étranges de la recherche scientifique que nous convie «Phénomènes, l'inexpliqué face à la science» au musée d’Histoire de la Médecine, dans le cadre du festival PhotoSaintGermain. Cette magnifique salle, emplie d’instruments baroques témoins de temps où la médecine avait parfois des allures de torture, est l’écrin idéal pour y découvrir les photos, en majorité inédites, rassemblées par le commissaire de l’exposition Philippe Baudouin et son équipe.

À lire aussi Emile Tizané : un gendarme chez les fantômes

Ces documents exceptionnels retracent plus d’un siècle de recherches scientifiques sur les phénomènes paranormaux, divisés en sept grandes catégories : la télépathie, la télékinésie (action de l’esprit sur la matière), le magnétisme, la lévitation et autres «apports» (apparition ex nihilo de différents objets), la radiesthésie, les poltergeist (esprits frappeurs), la photographie de l’aura.

«On propose un voyage dans le temps à la rencontre d’homme et de femmes, célèbres ou anonymes, qui ont décidé à un moment de leur vie de faire face à l’Inconnu avec un ‘I’ majuscule dont parle l’astronome Camille Flammarion» résume Philippe Baudouin dans sa présentation à la presse.


On y croise des personnages extraordinaires comme Eusapia Palladino, médium italienne des grandes heures du spiritisme, capable, dit-on, de léviter et de matérialiser divers objets. Objet d’un véritable culte, elle a aussi fasciné les savants parmi l...


Lire la suite sur ParisMatch