Expo Balenciaga : du noir gazar pour le couturier des couturiers

Sophie Auvigne
Expo Balenciaga : du noir gazar pour le couturier des couturiers

À peine la fashion week terminée, le musée Bourdelle accueille du 8 mars au 16 juillet 2017 soixante-dix pièces Balenciaga pour les 100 ans de la maison espagnole. L'exposition est doublement originale : d'abord les robes sont exposées au milieu de sculptures, ensuite elles sont toutes... noires.

Pourquoi du noir ?

Cristobal Balenciaga avait une curieuse habitude : il créait ses robes sur des toiles noires, un peu comme si un écrivain utilisait des feuilles de brouillons noires. Ce n'est pas banal dans les ateliers de couture ou l'on travaille d'ordinaire des toiles blanches, pour mieux voir ce que l'on fait. Alors pourquoi du noir ? "Le noir est une espèce coup de crayon, de fusain... La forme n'est pas la même : tout à coup, la forme change, le volume n'est pas le même en noir qu'en blanc. C'est beaucoup plus net. Et cela suppose une grande connaissance technique : ceux qui pensent que tailler dans le noir c'est plus simple, qu'il masque les anomalies, se trompent. Au contraire, le noir les met en évidence avec violence", explique Olivier Saillard, le directeur du musée de la Mode à l'origine de cette exposition.

Couleur du deuil, couleur des rois

Il faut dire qu'en Espagne le noir n'est pas seulement associé au deuil. Cela faisait partie de la culture même de Balenciaga. "En Espagne, détaille Olivier Saillard, ils ont été les premiers à trouver un pigment qui permettait un noir profond. A force de lavages, le noir devenait en effet un mauvais marron. Très vite, le noir est ainsi devenu une couleur pour l'aristocratie : on le voit au Prado, où, sur les portraits, les rois sont souvent habillés de noir. C'est quelque chose qui est inscrite dans Balenciaga, qui est né au XIXe siècle et qui a conçu le XXe siècle en mode."

Un gazar sur mesure pour le couturier des couturiers

Surnommé le couturier des couturiers, Cristóbal Balenciaga était un virtuose : des coupes précises, un travail (...) Lire la suite sur Francetv info

Joséphine Le Tutour : retour sur le parcours d'une mannequin star française
Sexisme : Yves Saint-Laurent provoque un tollé avec ses affiches dégradantes
Quand Doisneau travaillait pour Vogue
Fashion Week : Stella McCartney présente sa nouvelle collection
Fashion week : après Milan, le prêt-à-porter débarque sur les podiums parisiens

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages