Explosions à Beyrouth : les images satellite montrent l’étendue des dégâts

·2 min de lecture

Des images satellite avant et après les deux explosions qui ont ravagé le port de Beyrouth, au Liban, montrent l’étendue des dégâts. Ces images ont été acquises par des satellites des constellations de Planet et d'Airbus.

Seulement quelques dizaines de minutes après les deux explosions qui ont ravagé le port de Beyrouth au Liban, des satellites militaires et civils d’observation de la Terre passaient au-dessus de la zone. Certaines de ces images ont été rendues publiques comme celles acquises par le satellite russe Canopus-V et les satellites des constellations de Planet, d’Airbus et du Cnes. Elles permettent de prendre la mesure de l’étendue des dégâts.

Cette double explosion, qui a frappé le port de Beyrouth mardi 4 août, a tué plus de 110 personnes, fait des milliers de blessés et jusqu’à 300.000 personnes sont aujourd'hui sans domicile du fait des logements soufflés ou rendus inhabitables par la deuxième explosion. Quant aux dégâts matériels et aux infrastructures portuaires, ils sont d’une ampleur inédite et se chiffrent en milliards de dollars. Certaines parties du port, notamment celle où se situait l’entrepôt qui abritait les quelque 2750 tonnes de nitrate d’ammonium que l'on suppose être à l’origine des explosions, ne pourront peut-être pas être remises en état avant plusieurs années.

La puissance de ces explosions a été telle qu'elles ont été enregistrées par les capteurs de l'Institut américain de Géophysique (USGS) comme un séisme de magnitude 3,3. Leur souffle a été ressenti jusque sur l'île de Chypre, située à plus de 200 km de là.

Le port de Beyrouth avant et après la double explosion du 4 août

Les dégâts et les ravages dans le port de Beyrouth (Liban), vus depuis des satellites d'observation de la Terre d'Airbus, après les deux explosions survenues le 4 août 2020. © Cnes diffusion, Airbus DS Geo 2020
Les dégâts et les ravages dans le port de Beyrouth (Liban), vus depuis des satellites d'observation de la Terre d'Airbus, après les deux explosions survenues le 4 août 2020. © Cnes diffusion, Airbus DS Geo 2020


Ces images satellite montrent le lieu où se trouvait l'entrepôt stockant le nitrate d'ammonium. © Cnes diffusion, Airbus DS Geo 2020
Ces images satellite montrent le lieu où se trouvait l'entrepôt stockant le nitrate d'ammonium. © Cnes diffusion, Airbus DS Geo 2020


Les dégâts et les ravages dans le port de Beyrouth (Liban), vus depuis des satellites d'observation de la Terre d'Airbus, après les deux explosions survenues le 4 août 2020. © Cnes diffusion, Airbus DS Geo 2020
Les dégâts et les ravages dans le port de Beyrouth (Liban), vus depuis des satellites d'observation de la Terre d'Airbus, après les deux explosions survenues le 4 août 2020. © Cnes diffusion, Airbus DS Geo 2020


Les dégâts et les ravages dans...
Les dégâts et les ravages dans...


> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles