Explosions à Beyrouth : au moins 16 fonctionnaires du port placés en détention dans le cadre de l'enquête

franceinfo avec AFP
·2 min de lecture

Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth et des autorités douanières ont été placés en détention, dans le cadre de l'enquête sur l'explosion meurtrière et dévastatrice d'un entrepôt renfermant des tonnes de nitrate d'ammonium. L'information a été communiquée par le procureur militaire Fadi Akiki, jeudi 6 août.

Il s'agit de "responsables du conseil d'administration du port de Beyrouth et de l'administration des douanes, et des responsables des travaux d'entretien et des (ouvriers) ayant effectué des travaux dans le hangar numéro 12", où étaient stockées les tonnes de nitrate d'ammonium, précise le communiqué. Les dates des arrestations, les accusations et les identités n'ont pas été précisées.

L'explosion dans le port de Beyrouth mardi a fait plus de 130 morts et 5 000 blessés, et dévasté des quartiers entiers. Elle a à son origine selon les autorités les 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium stockées depuis six ans dans un entrepôt "sans mesures de précaution", de l'aveu même du Premier ministre Hassan Diab. Les autorités libanaises affirment que l'entrepôt a explosé après un incendie.

Les autorités locales au courant de la présence de matières (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi