Explosion en Pologne: Varsovie relève le niveau d'alerte de certaines unités militaires

Le gouvernement polonais a confirmé la mort de deux personnes mardi après une explosion survenue à la frontière ukrainienne. - JANEK SKARZYNSKI
Le gouvernement polonais a confirmé la mort de deux personnes mardi après une explosion survenue à la frontière ukrainienne. - JANEK SKARZYNSKI

La Pologne a décidé mardi soir de relever le niveau d'alerte de certaines unités militaires, a annoncé le porte-parole du gouvernement, alors que des médias évoquent des explosions de missiles russes sur le territoire de ce pays membre de l'Otan.

"Il vient d'être décidé de relever le niveau d'alerte de certaines unités de combat... et d'autres personnels en uniforme", a déclaré le porte-parole Piotr Müller, à l'issue d'une réunion d'urgence d'un Conseil de la sécurité nationale.

Piotr Müller n'a pas mentionné les informations sur les missiles mais a indiqué qu'il y avait eu une explosion dans l'est de la Pologne dans laquelle deux citoyens polonais ont été tués.

"Nos services sont actuellement sur le terrain pour déterminer ce qui s'est passé", a-t-il déclaré aux médias.

Un dépôt de céréales touché

Les médias polonais ont rapporté que l'explosion s'était produite dans un dépôt de céréales dans le village de Przewodow, près de la frontière avec l'Ukraine.

Le président polonais Andrzej Duda s'est entretenu avec le président américain Joe Biden et le chef de l'Otan Jens Stoltenberg, alors que les responsables polonais ont indiqué envisager de convoquer des consultations urgentes avec les dirigeants de l'Otan en vertu de l'article 4 de l'Alliance. L'article 4 du traité de l'Otan stipule que des consultations peuvent être organisées lorsqu'un membre de l'Alliance estime que son "intégrité territoriale, l'indépendance politique ou la sécurité" sont menacées.

"Nous vérifions le bien-fondé du recours à l'article 4", a déclaré Jacek Siewiera, chef du Bureau de sécurité nationale de la Pologne. "Nous avons des contacts très intensifs avec nos principaux alliés", a-t-il ajouté.

D'autre part, selon ses services, le ministre de la Défense polonais, Mariusz Blaszczak doit s'entretenir dans les heures qui viennent avec son homologie américain Lloyd Austin.

Article original publié sur BFMTV.com