Explosion meurtrière à Saint-Pétersbourg : pourquoi la Russie serait-elle visée ?

France 2

Une explosion s’est produite dans une rame de métro, ce lundi 3 avril en milieu de journée, à

Saint-Pétersbourg (Russie), faisant dix morts et une vingtaine de blessés. "Pas de revendication, mais tous les regards se tournent vers le Moyen-Orient et plus précisément la Syrie. Pourquoi la Russie serait-elle visée ? C'est d'abord l'engagement de Vladimir Poutine auprès du Syrien Bachar Al-Assad qui fait aujourd'hui de la Russie une cible pour des groupes comme l'État islamique, Al-Qaïda ou même les tchétchènes", explique Étienne Leenhardt sur le plateau de France 2.

Des combattants jihadistes d'Asie centrale

Depuis le mois de septembre 2015, les avions russes, mais aussi des forces spéciales au sol, sont engagés directement sur le territoire syrien même s'ils n'ont pas visé que ces groupes islamistes. "Le groupe État islamique a même menacé directement la Russie ces derniers mois à au moins deux reprises. Des milliers de combattants jihadistes originaires des anciennes républiques centrales de l'Union soviétique et qui étaient déjà en guerre contre le pouvoir de Moscou sont partis en Syrie et en Irak. Les chiffres varient de 5 à 7 000 hommes", conclut le journaliste.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Ce que l'on sait de l'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg en Russie
Affaire de viol sur mineure : Roman Polanski ne pourra pas retourner aux Etats-Unis sans être menacé d'emprisonnement
Russie : attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg
Saint-Pétersbourg : la réaction de Vladimir Poutine
Explosion meurtrière dans le métro de Saint-Pétersbourg : une enquête pour acte terroriste ouverte

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages