Explosion de Liverpool: quatre hommes relâchés, l'auteur présumé identifié

·2 min de lecture

Les quatre hommes interpellés ont été relâchés dans le cadre de l'enquête sur l'explosion d'un taxi dimanche à Liverpool. L'auteur de ce que la police a qualifié d'"acte terroriste" a été identifié comme étant Emad Al Swealmeen, 32 ans.

Quatre hommes arrêtés dans le cadre de l'enquête sur l'explosion d'un taxi dimanche à Liverpool (Nord de l'Angleterre), ont été relâchés après leurs auditions, a annoncé mardi la police britannique qui a identifié l'auteur présumé, tué par la déflagration.

Les quatre hommes, âgés de 20, 21, 26 et 29 ans, avaient été interpellés dimanche et lundi.

"Suite aux entretiens menés avec les hommes arrêtés, nous sommes satisfaits des témoignages qu'ils ont fournis et ils ont été relâchés", a indiqué Russ Jackson, chargé de la police antiterroriste de la région, dans un communiqué publié dans la nuit de lundi à mardi.

L'auteur de ce que la police a qualifié d'"acte terroriste" a été identifié comme étant Emad Al Swealmeen, 32 ans. Les enquêteurs pensent qu'il transportait l'engin explosif de fabrication artisanale, mais ses motivations restent à déterminer.

"Nous comprenons mieux d'heure en heure, mais il faudra probablement un certain temps, peut-être plusieurs semaines avant d'être sûrs de savoir ce qui s'est passé", a indiqué la police. Selon des médias britanniques, Emad Al Swealmeen est un réfugié du Proche-Orient venu de Syrie ou d'Irak, converti au christianisme.

Interné environ six mois en psychiatrie

Russ Jackson a indiqué que les enquêteurs avaient fait des "progrès significatifs depuis dimanche matin" et "récupéré des preuves importantes à l'adresse avenue Rutland qui est en train de devenir centrale dans l'enquête".

C'est dans cette avenue que Emad Al Swealmeen avait emprunté un taxi dimanche matin pour se rendre à une maternité à Liverpool. La déflagration est survenue peu avant 11H00 (locales et GMT) devant l'hôpital au moment où le Royaume-Uni commémorait les victimes des guerres, à l'occasion du "Dimanche du(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles