"L’heure est grave" : l'explosion inquiétante des infarctus chez la femme

Face au nombre croissant d’infarctus chez la femme ces dernières années, le docteur Christian Recchia a tiré la sonnette d’alarme.

C’est un drame qui concerne de plus en plus de femmes. Comme le rappelle le docteur Christian Recchia pour Yahoo, les infarctus augmentent considérablement depuis plusieurs années chez cette partie de la population, un phénomène qui ne cesse d’inquiéter les professionnels de santé ainsi que les autorités sanitaires. Pour conjurer cette sombre tendance, les médecins internistes, les médecins cardiologues, devraient donc "convoquer les femmes au-delà de 40 ans tous les ans, comme pour le dentiste, comme pour le gynéco, pour pouvoir faire des examens réguliers".

Concrètement, lorsque les femmes subissent un infarctus, la douleur est moins expressive. "Une femme, par essence, se plaint beaucoup moins". Puis, tout comme chez les hommes, les complications parviennent comme des troubles du rythme, des douleurs transfixiantes mais peuvent s’apparenter à des crises d’angoisse.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "80 000 personnes font un infarctus chaque année en France, alors que c’est très simple à éviter"

Beaucoup de stress

Cette hausse des infarctus chez la femme peut s’expliquer par le stress, une surcharge de travail ou encore par une mauvaise alimentation. "Beaucoup sont dans un déséquilibre, voire une déstructuration alimentaire totale", a ajouté le docteur Christian Recchia tout en rappelant que la sédentarité venait parfois se rajouter à ce cocktail explosif.

Fumer tout en prenant des oestroprogestatifs est également très répandu et peut être un "élément moteur", une pratique fortement déconseillée pour le bien-être de l’organisme tout comme la consommation d’alcool. "Ce verre de vin innocent que l’on prend le soir à 18h45 avant de prendre un repas" pourrait avoir de lourdes conséquences sur le long terme. "L’alcool à estomac vide est le plus dangereux", a-t-il rappelé. En moyenne, 80 000 personnes font un infarctus du myocarde par an en France. Parmi eux, 12 000 en meurent.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Il avait 35 ans, faisait un infarctus massif et n’avait qu’un seul signe : une douleur au coude gauche"