Explosion de Beyrouth, un an après : un traumatisme physique et psychologique, notamment chez les enfants

Dans la douleur et la colère, les Libanais marquent, mercredi 4 août, le 1er anniversaire de l'explosion au port de Beyrouth, qui avait fait 214 morts. Depuis le drame, une famille sur trois a un enfant traumatisé par ce qui s'est passé. Beaucoup ne sont pas allés à l'école. . Le ministre de l'Education libanais, Tarek Majzoub, était l'invité de France 24.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles