Explosion sur une base militaire : la Russie "développe ces armements sans dispositif de transparence"

franceinfo

"C'est un type de technologie qui n'est pas contraint par les accords de maîtrise des armements", a observé mercredi 14 août sur franceinfo Corentin Brustlein, directeur du centre des études de sécurité de l'Institut français des relations internationales (Ifri), alors qu'une explosion survenue sur une base de lancement de missiles dans le Grand Nord a tué cinq membres de l'agence nucléaire russe Rosatom jeudi 8 août. Les victimes travaillaient sur de nouveaux armements.

franceinfo : Les Russes sont-ils les seuls à posséder ce nouveau type de missile ? Quel est l'intérêt de ces armes ?

Corentin Brustlein : Les États-Unis s'étaient un temps intéressés à ce type de technologie, dans les années 1950-1960, mais ils ont abandonné les recherches assez rapidement en raison de la complexité technologique et des difficultés opérationnelles et scientifiques liées à la réalisation de ce type de missile. L'avantage opérationnel était aussi assez douteux. Mais il s'inscrit dans un chantier très vaste de modernisation des forces nucléaires russes, qui implique le renouvellement des forces stratégiques existantes et le développement de nouvelles technologies, notamment d'armes dites "de vengeance".

Les armes "de vengeance" répondent à la crainte russe de voir leur arsenal nucléaire neutralisé par les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi