Explosion de 541 % de l'immigration illégale en Europe en provenance de l'Afrique de l’Ouest

Frontex, l’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, a publié un rapport ce mercredi 13 mars pour alerter l'opinion sur l’immigration illégale vers l’Union européenne. Alors que l’année 2023 était la pire enregistrée sur le plan migratoire depuis 2016, les deux premiers mois de 2024 continuent dans ce sens d’après les statistiques dressées par l’instance. « Le nombre de passages irréguliers à la frontière vers l'Union européenne au cours des deux premiers mois de 2024 a atteint 31 200, un niveau similaire à celui d'il y a un an », indique l’étude.

À lire aussi EXCLUSIF - Fabrice Leggeri, ancien patron de Frontex, rejoint Jordan Bardella pour les européennes

Une forte demande pour arriver en Europe via les îles Canaries

Si les trajets migratoires via la mer Méditerranée ont « connu la plus forte baisse des détections de passages irréguliers parmi les grandes routes (-70 %) », la route entre l’Afrique de l’Ouest et l’Europe connaît sa plus forte augmentation (+541 %) avec 12 000 passages signalés en seulement deux mois. Ceux-ci viennent principalement du Mali, du Sénégal et de la Mauritanie. Frontex pointe aussi du doigt la Méditerranée orientale, puisqu’elle a également connu ses plus fortes augmentations (+117 %), depuis janvier dernier.

« Il s'agit du total le plus élevé pour ces deux mois depuis que Frontex a commencé à collecter des données en 2011 », indique l’agence. Selon elle, les groupes criminels en Mauritanie, impliqués dans le trafic de p...


Lire la suite sur LeJDD