Explosion à Beyrouth : des silos endommagés devront être détruits

Source AFP
·1 min de lecture
Un bloc de silos à grains a été éventré lors de l'explosion du port de Beyrouth, le 4 août 2020.
Un bloc de silos à grains a été éventré lors de l'explosion du port de Beyrouth, le 4 août 2020.

Il y a huit mois, le 4 août 2020, une double explosion partant du port de Beyrouth faisait trembler toute la capitale du Liban, causait la mort de 200 personnes et plus de 4 000 blessés. Les dégâts matériels considérables mettront plusieurs années à être réparés. Les autorités libanaises ont reçu la confirmation qu'il allait falloir détruire les silos à grains endommagés lors de la catastrophe. Un bloc entier a été éventré. Les bâtiments menacent de s'effondrer, selon un rapport établi par la firme suisse Amann Engineering.

Les experts d'Amann Engineering ont scanné au laser le vaste bloc éventré de silos qui s'élève tout près du lieu de l'explosion. Dans leur rapport, ils déclarent qu'il s'agit d'une « structure instable et mouvante ». « Notre recommandation est de procéder à la déconstruction de ce bloc », indique le rapport. « Il devient de plus en plus évident que les piliers de béton ont été lourdement endommagés », soulignent les experts, pour lesquels « de nouveaux silos devront être construits à un autre endroit ».

Aucun autre moyen « d'assurer la sécurité » du site

L'explosion, survenue dans un des hangars du port, a été causée selon les autorités libanaises par une cargaison de nitrate d'ammonium, un produit utilisé comme engrais, mais aussi comme explosif industriel. Ce stock de nitrate, saisi à bord d'un navire et entreposé sur le port depuis des années, avait pris feu, provoquant la gigantesque déflagration.

À LIRE AUSSIBeyrouth : « Le souffle de [...] Lire la suite