Comment expliquer le retour en force du religieux dans le monde ?

·1 min de lecture

Chrétiens, musulmans, juifs, hindous...Avec 84% de l'humanité déclarant une affiliation religieuse, "il n'y a jamais eu autant de croyants qu'aujourd'hui" dans le monde. C'est ce qu'écrit Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l’innovation politique, dans son dernier livre intitulé Le XXIème siècle du Christianisme. Invité d'Europe 1 mardi, le politologue détaille les principaux facteurs expliquant cette évolution récentes. 

>>Retrouvez toutes les interviews politiques de votre grand journal du soir en replay et en podcast ici

Ce retour du religieux au niveau mondial peut être "étonnant" vu de la France, reconnaît le chercheur. Car la France est un pays qui "malgré son lourd et profond passé religieux, était convaincu d'en avoir terminé avec ces grandes questions". 

Une forte fécondité au sein des religions

La première explication identifiée par le politologue est démographique. "Il y a un développement démographique des croyances", constate-t-il. Ainsi, rappelle-t-il, "les femmes chrétiennes ont un taux de fécondité de 2,6 enfants (2,9 chez les musulmans) alors que la moyenne est d'1,6 enfant chez les non-croyantes". Et d'ajouter : "Les religions sont portées par leur propre procréation." 

Recherche de sens et crise du discours politique

Autre facteur : un monde de plus en plus instable, "avec des grands sujets qui nous appellent à penser, à prendre position", et marqué par la peur que peut susciter la mondialisation dans une partie de la population. "...


Lire la suite sur Europe1