Peu de neige, des températures clémentes... Comment expliquer l'exceptionnelle douceur de cet hiver

La France traverse un hiver particulièrement doux, "bien parti pour devenir l'hiver le plus doux depuis plusieurs décennies" dans l'Hexagone, écrit Météo France sur Twitter ce lundi. Si l'organisme de prévisions se permet de donner ce pronostic avant même que le mois de mars ait commencé, c'est que l'hiver, en météorologie, commence le 1er décembre et s'arrête fin février, en l'occurrence le 29 février en 2020.

Un mois de février record

Bientôt terminé, cet hiver est donc déjà "assuré d'être dans les deux hivers les plus doux" depuis les relevés d'après-guerre, explique à BFMTV.com le prévisionniste Emmanuel Demaël. Il s'agit "d'un hiver exceptionnel, historiquement doux", qui s'inscrit pour l'instant à 2,7°C au-dessus des normales de saison.

Image

Au mois de février "la succession de tempêtes explique ces températures douces. Il y a eu un afflux d'air assez doux venu du golfe de Gascogne, voire subtropical", explique Emmanuel Demaël. Les tempêtes Ciara, Inès et Dennis se sont en effet suivies ces dernières semaines sur l'Hexagone, transportant des vents dépassant fréquemment les 100 km/h.

Plusieurs records de douceur ont notamment été battus au mois de février, avec des températures s'élevant à plus de 25 degrés. Dans la commune de Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques), les températures relevées à l'ombre ont ainsi grimpé à 27.8°C lundi 3 février. Les stations météo ont battu leurs records pour un mois de février,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi