Comment expliquer ces dunes étranges observées sur Mars ?

Mars Reconnaissance Orbiter, une sonde spatiale de la Nasa en activité autour de Mars depuis 2006, a l’habitude de nous régaler avec des images toujours plus époustouflantes. Sa caméra, nommée Hirise, capture en effet d’infimes détails de la surface planétaire. Ils permettent aux scientifiques de mieux comprendre les mécanismes qui façonnent, ou ont façonné au cours du temps, le paysage martien.

Dunes barkhanes à la forme excentrique à la surface de Mars, photographiée par la sonde MRO. © Nasa, JPL-Caltech, UArizona
Dunes barkhanes à la forme excentrique à la surface de Mars, photographiée par la sonde MRO. © Nasa, JPL-Caltech, UArizona

L’œuvre de façonnage des vents tourbillonnants

Cette fois-ci, Hirise nous révèle des dunes de sable à la forme très étrange, positionnées le long d’une falaise dans Chasma Boreale, au niveau du pôle nord de Mars. Ce type de formation est pourtant assez courant sur Terre, mais également sur Mars. Il s’agit de barkhanes. Ces dunes en forme de croissant se forment généralement dans les déserts, sous l’action d’un vent soufflant fortement dans une direction préférentielle. La forme de la dune, et notamment les deux « cornes » du croissant, permettent de déterminer le sens du vent.

Mais les dunes photographiées par Mars Reconnaissance Orbiter montrent des schémas plus excentriques qu’habituellement. Les croissants présentent en effet des formes plus complexes qui suggèrent la présence de vents tourbillonnants dans cette région polaire de la Planète rouge.

Dune de type barkhane, en forme de croissant. © Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0
Dune de type barkhane, en forme de croissant. © Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Mieux comprendre les changements saisonniers

Pour prendre cette image, Hirise a utilisé un filtre rouge-vert-bleu, qui donne une teinte bleutée au sable, et permet de mieux apprécier la forme des dunes. L’image couvre une surface de moins d’un kilomètre et a été prise d’une altitude de 197 km.

Les détails de cette image vont permettre aux scientifiques de mieux comprendre les changements météorologiques saisonniers dans cette région.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura