Explication. La glace, ça glisse… Oui, mais pourquoi ?

New Scientist (Londres)
·1 min de lecture

La question semble incongrue, et, pourtant, elle préoccupe les scientifiques depuis des années. Une étude apporte de nouveaux éléments d’explication à ce caractère glissant, si cher aux patineurs artistiques et aux joueurs de hockey.

Qui ne s’est jamais retrouvé à plat ventre dans la rue à cause d’une plaque de verglas ? Nul besoin d’un doctorat en physique pour l’affirmer : la glace, ça glisse ! Pourtant, assure le New Scientist, ce phénomène apparemment simple préoccupe les physiciens depuis plus de cent cinquante ans. Le journal expose les résultats d’une équipe néerlandaise, publiés début février dans la revue américaine Physical Review X, qui apportent de nouveaux éléments pour expliquer ce caractère glissant de la glace et remettent en question une hypothèse jusqu’alors majoritaire.

À lire aussi: Vidéo. Un rarissime disque de glace tournant sur lui-même dans le nord de la Chine

“Les travaux précédents suggéraient que si la glace glissait, c’était essentiellement en raison de la présence d’une fine couche d’eau liquide à sa surface”, relate l’hebdomadaire britannique. Or, le physicien et premier auteur de l’étude, Rinse Liefferink, affirme que les expériences menées par son équipe démontrent que “s’il y a de l’eau à la surface de la glace, elle n’est intéressante [pour la glisse] qu’à grande vitesse”. Pourtant, il n’est pas nécessaire d’aller vite pour glisser sur une patinoire, souligne le chercheur : “Les enfants, qui n’atteignent pas de grandes vitesses, peuvent aussi patiner.”

Température, pression et vitesse

D’autres éléments doivent donc contribuer à expliquer ce phénomène. En étudiant le glissement de plusieurs objets sphériques

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :