Une expertise scientifique montre comment les pesticides contribuent à l’érosion de la biodiversité

© AFP

Avec environ 300 substances détenant au niveau européen une approbation valable pour la France, les produits phytopharmaceutiques, plus communément appelés « pesticides », sont largement utilisés pour protéger les cultures des organismes vivants nuisibles. Ils sont toutefois accusés de contribuer à l’érosion de la biodiversité , aux côtés d’autres facteurs comme la détérioration et la destruction des habitats, le changement climatique, et la surexploitation des espèces. Mais qu’en est-il réellement ?

Pour répondre à cette question, l’Ifremer et Inrae viennent de conclure une expertise scientifique collective portant sur les effets des produits phytopharmaceutiques sur la biodiversité et les services écosystémiques .

Lire aussi notre antisèche - Qu’est-ce qu’un pesticide ?

Conclusion : la contamination des milieux terrestres (incluant l’atmosphère) et aquatiques par les produits phytopharmaceutiques contribue au déclin de la biodiversité, et impacte le fonctionnement des écosystèmes et de certains services qu’ils nous rendent. Cependant, le rapport identifie également plusieurs leviers capables de réduire cet impact.

Les produits phytopharmaceutiques contaminent tous les milieux

Le développement des réseaux de surveillance de l’environnement et l’amélioration des méthodes d’échantillonnage , mais aussi d’analyse  permettent d’avoir une connaissance de plus en plus fine de la contamination environnementale par les produits phytopharmaceutiques, en métropole comme en outre-mer.

Ce...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles