Expériences sans gravité : le potager des astronautes sur la Station spatiale internationale

·1 min de lecture

La Nasa mène une série d’études sur la croissance des végétaux dans l’espace, et les astronautes ont fait pousser plusieurs espèces de plantes telles que du chou, du riz ou du blé. En ce moment, les habitants de la Station spatiale internationale (ISS) continuent d’élargir leur livre de recettes en s’attaquant d'abord au radis, puis au piment.

Les radis spatiaux retournent sur Terre

En novembre 2020, l'astronaute Kate Rubins a recolté 20 radis, qu'elle a précieusement conservés dans le froid jusqu'à ce que la 22e mission de réapprovisionnement de SpaceX vienne les récupérer en juillet de cette année.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les scientifiques ont choisi de faire pousser des radis parce qu'ils atteignent la maturité en 27 jours, donc très rapidement. Ils sont également comestibles, nutritifs, et génétiquement similaires à Arabidopsis, une plante que les chercheurs étudient fréquemment en microgravité.

Quel goût a le Petrus revenu de l'espace ?

Jusque là, les astronautes n’avaient jamais fait pousser de plantes destinées à la nourriture semblables aux radis, or ils ont besoin de tester la croissance en microgravité d’un maximum de types de végétaux, pour savoir lesquels y prolifèrent bien et offrent le meilleur équilibre nutritionnel pour les astronautes.

« Les radis offrent de grandes possibilités de recherche en raison de la formation de leur bulbe, qui est très sensible », déclare Karl Hasenstein, professeur à l’Université de Louisiane.

Les radis en train de pousser dans l'Advanced Plant Habitat de l'ISS. © Nasa
Les radis en train de pousser dans l'Advanced Plant Habitat de l'ISS. © Nasa

En venant récupérer les radis au cours de la 22e mission de réapprovisionnement de SpaceX, le vaisseau spatial Dragon a également amené de nouvelles...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles