Cette exoplanète géante s'évapore autour d'une naine blanche

Grégory Rozières
L'exoplanète orbite très près de l'étoile WDJ0914+1914. Elle s'évapore sous l'effet de la chaleur et laisse derrière elle un disque de gaz.

ESPACE - À 1500 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Cancer, se situe une étoile au nom barbare de WDJ0914+1914. Autour d’elle orbite une exoplanète géante, gazeuse, similaire à Neptune.

Jusque-là, rien d’extraordinaire, on en connaît des milliers (la découverte de la première vient justement d’être récompensée par un prix Nobel). Mais ici, l’étoile comme la planète sont spéciales. La première est une “naine blanche”, une étoile similaire au Soleil, mais en fin de vie. Petite, elle est cinq fois plus chaude que notre Soleil.

L’exoplanète, elle aussi, est atypique. Faite de gaz et de glaces, elle est deux fois plus grosse que son étoile. Elle est surtout extrêmement près d’elle, il ne lui faut que 10 jours pour accomplir une révolution. Si près qu’elle s’évapore, comme vous pouvez le voir dans cette animation:

C’est ce qu’ont constaté une équipe de chercheurs, qui publient ce mercredi 4 décembre leurs travaux dans Nature. Ils ont été alertés par des variations étranges de la lumière émise par WDJ0914+1914. Ils ont alors analysé plus en détail avec un appareil spécial, le spectrographe X-shooter de l’Observatoire européen austral (ESO).

Ils ont découvert autour de l’étoile de l’hydrogène, de l’oxygène et du sulfure dans des proportions improbables. L’explication la plus logique, c’est qu’un disque de gaz tourne autour de l’étoile. Et ce gaz, justement, provient de l’exoplanète, explique l’ESO dans un communiqué.

Chauffée par son étoile, la couche extérieure de la géante gazeuse s’évapore. Et celle-ci est justement composée... d’hydrogène, d’oxygène et de sulfure. Si une majorité est rejetée dans l’espace, une partie vient nourrir le disque de gaz autour de l’étoile. Une grosse partie: 3000 tonnes par secondes. C’est ce gaz qui a permis de mieux étudier avec le spectromètre cette exoplanète.

Et qui sait, c’est peut-être ce qui arrivera à Neptune quand le Soleil finira sa vie, dans 5 milliards d’années. Notre étoile commencera par une énorme explosion la...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post