ExoMars : la mission pourrait ne pas être lancée en 2020 en raison d'un problème de parachutes

franceinfo avec AFP

La mission ExoMars est confrontée à un problème persistant sur son système de parachutes, a reconnu l'Agence spatiale européenne (ESA), mercredi 13 août, ce qui pourrait l'empêcher de partir pour la planète rouge à l'été 2020. Préparée par l'Europe spatiale et la Russie, cette mission ambitieuse et délicate prévoit d'envoyer sur Mars un robot mobile européen pour forer le sol martien et tenter de trouver des signes de vie passée sur la planète rouge.


La Russie fournit le lanceur, le module de descente (avec des éléments européens dont les parachutes) et la plateforme d'atterrissage. C'est également une fusée russe Proton qui doit lancer la mission entre le 25 juillet et le 13 août 2020, pour un atterrissage prévu sur Mars en mars 2021. Mais une course contre la montre est aujourd'hui engagée pour tenir la fenêtre de lancement car l'indispensable système de parachutes n'est toujours pas au point. Cet équipement est crucial car la planète rouge possède une atmosphère très ténue et le système de freinage des atterrisseurs doit être très performant.

Plusieurs essais conclus par des échecs

Le module de descente doit entrer dans l'atmosphère de Mars à une vitesse d'environ 20 000 km/h. Après une décélération liée à la présence d'un bouclier thermique, deux grands parachutes seront successivement déployés.



Un essai réalisé début août sur le plus grand des quatre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi