Exobiologie : une base de l'ADN peut naître dans les nébuleuses

Laurent Sacco, Journaliste

Le prix Nobel de physique 2019 a récompensé les pionniers de la découverte des exoplanètes. Au 7 février 2020, la noosphère du géochimiste Vladimir Vernadsky et du géologue et paléontologue Pierre Teilhard de Chardin, l’esprit collectif en quelque sorte de l’Humanité, en a identifié 4.177. Mais d’autres candidats à ce titre sont en cours de vérification et on s’attend à une nouvelle moisson de résultats avec le satellite Tess, le successeur de Kepler. Il semble clair désormais que la formation planétaire est un processus aussi universel que la formation des étoiles, au moins dans la Voie lactée. Mais qu’en est-il de la vie telle que nous la connaissons sur Terre ?

Ces dernières décennies, les cosmochimistes et les astrochimistes ne sont pas restés inactifs de leur côté non plus. De nombreuses molécules organiques relevant d’une chimie prébiotique pouvant faire naître la vie ont été repérées dans les nuages moléculaires et poussiéreux où naissent les pouponnières d’étoiles partout dans notre Galaxie, mais aussi dans les météorites (des acides aminés, des sucres, des bases azotées) et les comètes du Système solaire issues d'un de ces nuages. Récemment d'ailleurs, les données du radiotélescope Alma avec celles de la composition de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko ont permis de dresser une sorte d'arbre généalogique cosmique des atomes de phosphore composant l'ADN et les membranes de nos cellules.

Comme l’expliquait Futura, dans le précédent article ci-dessous, on a ainsi toutes les raisons de penser que le bombardement météoritique et cométaire intense qui s’est produit sur Terre au cours de l'Hadéen, le premier éon de son histoire il y a plus de 4 milliards d'années, a donc amené sur notre Planète d'importantes quantités de matériaux rendant possible l’apparition de la Vie. Ce processus pourrait avoir aussi été universel avec des exoplanètes potentiellement habitables.


« La géochimie et la cosmochimie, c'est l'étude des éléments chimiques pour comprendre...

> Lire la suite sur Futura