Excuses d'Evian : "La marque cherche à renforcer son image inclusive"

·1 min de lecture

Répondre ou ignorer ? S'excuser ou assumer ? Face à une avalanche de tweets l'accusant de discrimination vis-à-vis de la communauté musulmane, Evian a fait son mea culpa alors qu'elle n'avait à priori rien à se reprocher. Une stratégie qui lui permet de renforcer son image d'inclusivité, explique la spécialiste en communication de crise Amandine Ciappa.

Ce 13 avril, un tweet d’Evian demandant aux internautes de partager s’ils avaient déjà bu un litre d’eau dans la journée a suscité de nombreuses réactions… Le premier jour du Ramadan, des internautes ont jugé que ce message était provoquant vis-à-vis de la communauté musulmane. Alors que de nombreux autres jugeaient cette interprétation excessive, voire complètement tirée par les cheveux, la marque Evian s’est dite " désolée pour la maladresse de ce tweet ".Une nouvelle pièce dans la machine à buzz qui a provoqué le courroux de la droite à l’extrême droite, qui y ont vu une " soumission à l’islamisme " voire du " terrorisme intellectuel "… Pour Amandine Ciappa, spécialiste en communication de crise, la réponse d’Evian est bénéfique à la marque : loin d’être une erreur, elle lui permet de réaffirmer ses valeurs, dites " inclusives " et de conforter sa cible commerciale.Bonsoir, ici la team Evian, désolée pour la maladresse de ce tweet qui n'appelle à aucune provocation! 🤍💧✨— evian France (@evianFrance) April 13, 2021 Marianne : Quelques heures après son premier tweet, Evian s’est excusé pour la maladresse...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

La marque Evian s'excuse d'avoir incité à boire de l'eau alors que le Ramadan commence

"Angela Merkel demande pardon : la nouvelle religion de l’excuse"

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français