Exclusif - Michel Sardou, confidences d'un grognard : «Maintenant, on me voit presque comme un sage»

Moritz Thibaud/ABACA

50 ans de carrière, 26 albums studio et plus de 100 millions de disques vendus pour ce chanteur populaire devenu monument national. Bâtie à partir de son immense répertoire, une comédie musicale fait le plein. Et soudain son franc-parler sonne juste. Interview.

Michel Sardou ne veut pas l’avouer mais il a été ému aux larmes en assistant à la comédie musicale « Je vais t’aimer »*, reprenant ses tubes pendant deux heures d’un spectacle très réussi. Le chanteur nous a reçus chez lui, entre terre et mer, près de Deauville, où il vit l’essentiel du temps. Lui qui n’a pas chanté depuis cinq ans a des envies de scène et de… cinéma. Et c’est toujours sans langue de bois qu’il évoque les sujets de société et la politique.

Lire aussi:Michel Sardou menace de quitter la France, Jean-Luc Mélenchon lui répond

Paris Match. Vous qui n’aimez pas vous écouter, qu’avez-vous ressenti en assistant à la représentation de la comédie musicale “Je vais t’aimer” ?
Michel Sardou. J’ai été agréablement surpris. C’est vrai que, après avoir fini d’enregistrer, je ne me réécoutais jamais. Mais quand la comédie musicale commence, sur l’air de “En chantant”, entendre les gens reprendre mes chansons… ça m’a touché.

On vous a vu très ému devant les jeunes interprètes…
Cette troupe m’a épaté. Ils chantent, dansent, jouent formidablement bien. Je vous assure que “Le France” ou “Les lacs du Connemara”, ce n’est pourtant pas de la tarte ! Jamais je n’aurais imaginé qu’on en fasse un spectacle à l’américaine, un peu comme à Broadway. Le mérite en revient au metteur en scène Serge Denoncourt et à toute l’équipe. Ce qui m’a fait le plus plaisir, c’est leur interprétation de “Je vole” : beaucoup de gens pensaient qu’il s’agit d’un môme qui se tire de chez lui. Or, c’est un môme qui va se tuer. Et ils l’interprètent un parapluie à la main devant sa tombe. Je me suis dit : “Enfin, on a compris ce que j’ai écrit.”

Cinquante ans de carrière en deux heures de spectacle, c’est comme voir sa vie d’artiste défiler. C’est(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles