EXCLUSIF. La France va envoyer une deuxième statue de la Liberté aux Etats-Unis

·1 min de lecture

Ce sera l'embarquement du 7 juin. Un jour après l'anniversaire du D-Day, la date n'est qu'une coïncidence. Mais le 7 juin, à Paris, au cœur du 3e arrondissement, la France inaugurera un nouveau voyage de l'amitié franco-américaine pour convoyer vers New York puis Washington une deuxième Lady Liberty. Pour rendre hommage à toutes celles et ceux qui ont permis, des deux côtés de l'Atlantique, l'édification de la statue de la Liberté et qui se sont battus pour ce qu'elle symbolise dans le monde entier. Elle avait été offerte, à l'époque, pour célébrer le centenaire de la déclaration d'indépendance des Etats-Unis, mais elle fut inaugurée avec dix ans de retard, en 1886.

Conçue par Viollet-le-Duc, ingéniée par Eiffel, sculptée par Bartholdi et assemblée avec ses 300 plaques de bronze sur le sol américain, sa version originale en miniature est exposée au Conservatoire national des arts et métiers et dispose d'une réplique sosie à l'extérieur, au coin des rues de Réaumur et Vaucanson. Cent trente-cinq ans après l'inauguration de la première sur une petite île au large de Manhattan, la seconde débarquera à New York le 4 juillet, pour la fête nationale américaine, puis sera véhiculée jusqu'à Washington où elle sera exposée dans les jardins de la résidence de l'ambassadeur de France. Notre 14-Juillet aura donc une nouvelle invitée au cœur de la démocratie américaine. Elle y restera dix ans, période du prêt consenti par le Conservatoire au Quai d'Orsay.

Un pied de nez français à l'admi...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles