EXCLUSIF. La France est l'un des pays les plus méfiants envers le vaccin

·1 min de lecture

Une enquête mondiale de BVA et du réseau WIN sur les intentions de vaccination montre la méfiance du public français.

Au moment où s'ouvre la campagne d'inoculation du vaccin ­contre le Covid-19, la France reste l'une des nations les plus rétives à la vaccination. Selon l'enquête réalisée par BVA dans 32 pays avec les instituts de sondage du réseau WIN sur "les intentions de vaccination dans le monde", seuls 44% de nos concitoyens envisagent de recevoir le vaccin, parmi lesquels à peine 13% se déclarent "certains" de le faire. La France est ainsi l'un des quatre seuls pays où cette intention est minoritaire, avec le Liban, la Croatie et la Serbie ; alors que l'adhésion au vaccin est très majoritaire aux États-Unis et en Allemagne, largement dominante au Royaume Uni ou au Canada, écrasante au Vietnam, en Inde et au Danemark – sans parler de la Chine, où la sincérité des réponses peut être mise en doute.

Perceptible à l'échelle planétaire, la méfiance des femmes dépasse de loin celle des hommes. Sur les 44 % de Français prêts à recevoir la piqûre protectrice, 55% sont de sexe masculin, 45% de sexe féminin – "sans doute en raison de leur position sociale inférieure à celle des hommes", pointe Édouard Lecerf, directeur général adjoint de BVA, le refus de la vaccination s'avérant le plus fort dans les catégories les moins favorisées.

Plus la population est jeune, moins elle est volontaire

L'autre critère principal de l'acceptation est celui de l'âge : en France, plus la population est jeune, moins elle paraît prête à passer à l'acte : de 28% chez les moins de 35 ans, l'intention monte à 38% parmi...

Lire la suite sur LeJDD

Ce contenu pourrait également vous intéresser :