Exclusif : François Hollande et Julie Gayet, alliance conclue

Coup de théâtre : l’ancien président a épousé en catimini Julie Gayet, sa compagne. Paris Match vous raconte les coulisses d'un mariage-surprise.

Ne l’appelez pas Madame Hollande ! Bien qu’elle ait désormais la bague au doigt, Julie Gayet ne veut en aucun cas renoncer à ce nom de jeune fille qui est aussi son nom d’actrice. Devant les journalistes, qui l’interrogent à l’entrée de la salle des fêtes Latreille, à Tulle, où, ce 12 juin, en fin de matinée, elle est venue voter, elle se justifie avec un sourire timide. Arrivé quelques minutes plus tôt, à pied, mèche dans le vent, François Hollande l’attend pour mettre son bulletin dans l’urne. La rumeur veut que l’ex-président ait hésité à se présenter lui-même. Il a finalement soutenu Annick Taysse, la candidate dissidente socialiste. Un pari périlleux, comme le confirmera le résultat du début de soirée : Mme Taysse n’obtient que 9,96 % des suffrages, loin derrière la candidate de la Nupes, Sandrine Deveaud, en tête avec 25,4 %, et le LR Francis Dubois (20,62 %).

Dans les rues de Tulle, le 12 juin. « J’encourage tout le monde à venir faire son voyage de noces ici. On y fête tout, les victoires présidentielles comme les mariages », confie le jeune marié.
Dans les rues de Tulle, le 12 juin. « J’encourage tout le monde à venir faire son voyage de noces ici. On y fête tout, les victoires présidentielles comme les mariages », confie le jeune marié.

Dans les rues de Tulle, le 12 juin. « J’encourage tout le monde à venir faire son voyage de noces ici. On y fête tout, les victoires présidentielles comme les mariages », confie le jeune marié. © Pascal Rostain (...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles