EXCLUSIF. Eric Mouzin sur la disparition de sa fille Estelle : "Face à l'horreur, je tiens, c'est tout"

·1 min de lecture

Eric Mouzin vit dans l'attente que lui soit annoncée, enfin, la découverte du corps d'Estelle, disparue à Guermantes (Seine-et-Marne) le 9 janvier 2003. Son espoir est ravivé par des fouilles en cours dans les Ardennes, à la suite des déclarations à la juge de Monique Olivier, l'ex-femme de Michel Fourniret qui a avoué avoir tué l'enfant de 9 ans. Ce serait l'épilogue du long combat de ce père qui aura tout fait pour retrouver sa fille.

Les fouilles engagées depuis le 29 mars dans les Ardennes permettront peut-être de retrouver enfin le corps de votre fille. Dix-huit ans après sa disparition, avez-vous encore de l'espoir?
Les fouilles sont faites sur la base des déclarations des mis en examen, qui continuent leur travail de perversion en donnant des informations erronées, volontairement ou en raison de leur état de santé [pour ce qui concerne Michel Fourniret]. Ce qu'ils disent est à prendre avec la plus grande circonspection. C'est à la juge d'instruction d'évaluer ça, et d'engager ensuite les moyens nécessaires, qui sont à chaque fois très importants. J'en parlais avec les enfants, on est très contents de son travail depuis qu'elle a pris en charge le dossier en septembre 2019 ; pour la première fois, l'enquête est structurée, et on note de vraies avancées.

"

J'ai appris que plus vous vous embarquez dans des constructions mentales, plus vous vous faites souffrir

"

Comment vous préparez-vous au coup de téléphone de vos avocats qui pourrait vous annoncer la découverte du corp...


Lire la suite sur LeJDD