EXCLUSIF - Coupe du monde : pourquoi l'équipe de France est «favorite», selon Laurent Blanc

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Simon Holmes / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ancien sélectionneur des Bleus, entre 2010 et 2012, Laurent Blanc partage un avis "positif" sur l'équipe de France actuelle, à quelques mois de la Coupe du monde au Qatar . Invité exceptionnel d'Europe 1 Sport, celui qui se fait assez rare dans les médias évoque son point de vue sur la sélection de Didier Deschamps , qui a de grandes chances, selon lui, de succéder à elle-même. "Tout le monde doit avoir un avis positif", clame le champion du monde 1998. "Ce n'était pas le cas à notre époque, où il y avait quelques avis défavorables", ajoute-t-il au micro de Jacques Vendroux et Jean-François Pérès.

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview exclusive de Laurent Blanc samedi à 20 heures dans Europe 1 Sport

"Ils sont déjà champions du monde en titre. Ils ont à supporter cette pression-là, d'être favori numéro un parce que tout le monde dira que l'équipe de France est le favori pour la Coupe du monde au Qatar. C'est la vérité", soutient Laurent Blanc. "Il y a d'autres équipes nationales qui sont très fortes : l'Espagne, la Belgique, l'Angleterre, le Brésil, l'Argentine." Malgré ces grosses écuries, l'ancien international français martèle sur Europe 1 : "Tout le monde est unanime pour citer une équipe qui a le potentiel et qui est championne du monde en titre, c'est la France."

Mbappé : "Je pense qu'il va devenir le meilleur joueur du monde"

Comme en 2018, les Bleus pourront compter sur leur jeune pépite, Kylian Mbappé. Un joueur dont Laurent Blanc suit attentivement l'évol...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles