EXCLUSIF - Bordeaux relégué : «Quand vous faites beaucoup d'erreurs, malheureusement vous les payez», dit Blanc

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© EUROPE 1
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Laurent Blanc a été champion de France avec les Girondins de Bordeaux en tant qu'entraîneur en 2009. Il est donc d'autant plus concerné par la relégation du club en Ligue 2 l'année prochaine . "C'est difficile d'en parler parce qu'il faudrait un peu de temps", explique-t-il au micro de Jacques Vendroux et de Jean-François Pérès, visiblement affecté. "Je trouve indécent qu'il y ait des gens qui puissent arriver à la tête d'un club, et qui puissent vous faire du mal, et faire en sorte qu'un club qui a 112 ans", soit balayé en 18 mois. "Dans le football (...), quand vous faites beaucoup, beaucoup, beaucoup d'erreurs, malheureusement vous les payez, et c'est ce qui s'est passé avec les Girondins de Bordeaux."

>> Retrouvez Europe 1 Sport en podcast et en replay ici

"Dommage que ces gens-là soient autorisés à devenir patron de club"

"Je suis conscient que ce n'est pas facile non plus de gérer un club de football", a concédé l'ancien sélectionneur de l'équipe de France. Pour autant, selon lui, lorsque c'est le cas, "il faut s'appuyer sur ce qui a déjà été fait, sur ce qui a déjà marché". Pour Laurent Blanc, "ce n'est pas propre qu'à Bordeaux : on est en train de voir le football d'un autre œil, avec beaucoup de business autour". Et d'ajouter : "Il y a des dirigeants qui s'imaginent venir dans un club de football pour faire de l'argent, pour soi-disant grossir, améliorer le club."

>> LIRE AUSSI - EXCLUSIF - Laurent Blanc : «Avoir des responsabilités dans un club, ça m'in...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles