EXCLUSIF. Anne Hidalgo sur la réforme des retraites : "Reculer l'âge de départ serait profondément injuste"

·1 min de lecture

Voici la tribune d'Anne Hidalgo au JDD. "Même si le virus est toujours là et que nous devons redoubler de précautions pour sortir de la crise sanitaire, les Français redécouvrent depuis quelques semaines le bonheur des moments partagés entre proches, et notre pays une embellie sur le plan économique. Cette heureuse perspective reste fragile. Elle repose sur notre ­capacité à nous tenir les uns auprès des autres après de longs mois de contraintes, certes indispensables sur le plan sanitaire, mais éreintants et anxiogènes.

C'est dans ce contexte encore plein d'incertitude que le président de la République envisage de reculer l'âge de départ à la retraite. Disons les choses telles qu'elles sont : en plus d'être en contradiction directe avec un engagement pris lors de la dernière élection présidentielle, cette perspective est profondément injuste. Une mesure d'âge frapperait en effet avec une acuité particulière les professions exposées à la pénibilité, celles-là même que nous avons applaudies à 20 heures pendant des mois : les personnels soignants, ceux des supermarchés, des établissements sanitaires et sociaux et des services d'aide à domicile, les ouvriers du bâtiment, de l'agroalimentaire, les livreurs, ou les agents de sécurité.

"

Une telle réforme frapperait de plein fouet ceux que nous avons applaudis à 20 heures

"

Aujourd'hui, une personne sur deux liquidant ses droits à la ­retraite se trouve sans emploi ou en arrêt maladie. Un ouvrier vit déjà en moyenne dix ans de moins...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles