Exclu. Yassin (Koh-Lanta 2017) : "On accepte mieux une personne qui pleure que quelqu’un qui ne va pas chialer"

Sébastien Barké
Exclu. Yassin (Koh-Lanta 2017) : "On accepte mieux une personne qui pleure que quelqu’un qui ne va pas chialer"

Pas de doute, s'il y a bien un candidat qui émerge de cette saison de Koh-Lanta Cambodge, c'est lui. Depuis le début de l'aventure, Yassin n'a eu de cesse de se faire remarquer. Par ses talents de bricoleur (on a rarement vu de cabane aussi bien construite !), mais aussi, par ce don qu'il a d'agacer ses coéquipiers… En exclusivité presse magazine pour Télé-Loisirs, il revient pour nous sur l'épisode de ce vendredi 14 avril.

>>> Koh-Lanta : les critiques des rouges vis-à-vis de Yassin agacent les internautes (REVUE DE TWEETS)

Télé-Loisirs : Au moment de l’abandon de Brahma, vous vous êtes permis de donner votre avis sur son départ. Vous n’aviez pas peur d’être perçu comme intrusif ?

Yassin : Je m’en fichais complètement. La seule chose à laquelle je pensais, c’était aux regrets qu’il pourrait avoir. On connaît la puissance des réseaux sociaux. Je savais que c’était quelqu’un qui dégageait quelque chose de positif. Les gens ne sont pas tendres avec les abandons. Je ne voulais pas qu’il soit attaqué, alors qu’il ne le méritait pas. Mais son abandon ne m’a pas touché. Il m’en faut plus.

Lors du coup de fil à votre épouse, vous lui avez dit "rendez-vous dans 30 jours". Êtes-vous persuadé d’aller jusqu’en finale, voire de gagner cette saison ?

A ce moment-là, je suis persuadé que la réunification est proche et que mes capacités physiques ne me feront pas défaut. J’étais en forme. Le matin, je partais faire mes séances de natation et de muscu, alors que d’autres étaient presque à l’agonie. Je savais que j’avais un coup à jouer.

Alors que les autres sont en larmes, vous restez impassible… pourquoi ne pleurez-vous pas ?

Est-ce qu’on a besoin de pleurer pour être touché émotionnellement ? Est-ce qu’on a besoin d’en faire des caisses comme Manuella ? Faut arrêter. On peut pleurer, y a pas de problèmes. Certains étaient naturels comme Bastien. Mais Manuella, c’était trop surjoué. J’étais content et rassuré. Ça s’arrêtait là. Y'a pas (...)

Lire la suite sur TeleLoisirs.fr

Exclu. Yassin (Koh-Lanta 2017) : "On accepte mieux une personne qui pleure que quelqu’un qui ne va pas chialer"
Koh Lanta, les bleus enchaînent les défaites face aux rouges
L'abandon de Brahma énerve Denis Brogniart et la production de Koh-Lanta : "Pour nous c'est un échec !"
Kelly éliminée de Koh-Lanta 2017 : "Yves m'a tapée sur le système"
Koh-Lanta Cambodge : Brahma ne regrette pas son abandon et il explique pourquoi !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages