Exclu. Philippe Etchebest inquiet après la réouverture des restaurants : "Les clients ne sont pas au rendez-vous comme on l'espérait"

Depuis le début de la crise sanitaire, Philippe Etchebest est mobilisé pour défendre la cause des restaurateurs. Si la majorité des établissements ont pu rouvrir leurs portes - seulement les terrasses ont pu rouvrir pour les régions placées en zone orange, concernant notamment Paris - compte tenu du protocole sanitaire, ceux-ci ne peuvent pas accueillir autant de personnes qu'ils le pourraient. Il y a donc un manque à gagner énorme. Le 2 juin, le juré de Top Chef était ravi de pouvoir à nouveau cuisiner dans sa brasserie haut de gamme Quatrième mur, située à Bordeaux : "Je crois qu’on était tous contents de reprendre, de retrouver nos équipes. C’était nécessaire à la fois pour nous et aussi pour l'Etat. Pour l'économie, il fallait absolument reprendre", nous confie-t-il. Les choses bougent, certes, mais le combat est loin d'être terminé. Il reste très inquiet pour les prochains mois.

"C'est une reprise en demi-teinte"

Pour revenir à la situation à la normale, il faudra encore un peu de patience : "cette reprise est en demi-teinte car les clients ne sont pas non pas au rendez-vous comme on aurait pu l’espérer. Le premier jour, il y a eu l’euphorie mais la fréquentation a tendance à diminuer petit à petit, les chiffres le prouvent. On fera un premier point à la fin du mois de juin"Mais se pose toujours la question de la rentabilité : "Le problème, c’est qu’avec la distanciation physique et tout le protocole qui a été mis en place, le modèle économique ne fonctionne pas, on le sait

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Nathanya (La villa des coeurs brisés) en froid avec Shanna ? Elle dévoile tout !
Exclu. Koh-Lanta : Inès victime d'un malaise pendant l'aventure... Elle dévoile cet instant pas vu à la télé
Jean-Luc Lahaye plombé par les impôts ? "Plusieurs millions d'euros..." (VIDEO)
L'exode (France 3) : un document choc à ne surtout pas manquer ce soir
De l'autre côté du périph' (W9) : cette scène dans une boîte libertine qui a intimidé Omar Sy