Exclu. "J'ai commencé à faire des convulsions" : Tarek Boudali révèle l'accident qu'il a eu sur le tournage de 30 jours max

·1 min de lecture

Après son Epouse-moi mon pote, qui n'avait pas manqué de diviser le public, Tarek Boudali s'est lancé de nouveau devant et derrière la caméra avec 30 jours max. Un film qui n'a pas vraiment eu de chance lors de sa sortie en salles -puisqu'il est resté à l'affiche 15 jours avant un nouveau confinement et qu'il a subi un couvre-feu durant sa période d'exploitation-, mais qui a tout de même réussi à convaincre le public lors de nombreuses avants-premières et su réaliser un joli score au box-office (plus d'un million d'entrées). S'il a convié toute une partie de sa bande d'amis à le rejoindre dans 30 jours max, Philippe Lacheau en tête, Tarek Boudali reste la star de cette comédie. L'acteur et réalisateur de 41 ans déborde d'énergie dans ce rôle de policier, cumulant les maladresses et subissant les moqueries de ses collègues, et qui se risque enfin à vivre sans filet après qu'un médecin lui ait prédit une mort imminente. Un personnage pour lequel il a pris des risques... au point de connaître un petit accident sur le tournage.

Il l'affirme avec fierté pour Télé-Loisirs : "J'ai fait toutes mes cascades moi-même". Sur ce film, Tarek Boudali n'a en effet pas eu froid aux yeux : il a passé le permis moto pour pouvoir signer une cascade façon Tom Cruise en slalomant entre des voitures à 90km/h sans casque et torse nu... Mais surtout, il a failli atterrir aux urgences après une séquence du film où il a du jouer les funambules. Le comédien se souvient avec le sourire de cette expérience (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

L'Enfer (Salto) : comment Claude Chabrol a brisé la malédiction du film d'Henri-Georges Clouzot
"Hamready hamback" : Alexandra Lamy dévoile une vidéo hilarante sur le tournage de son nouveau film
Josiane Balasko a été la compagne d'un autre membre du Splendid
Elliot Page s'exprime pour la première fois depuis l'annonce de sa transidentité : "À 9 ans, je voulais être un garçon"
Héritage de Jean-Loup Dabadie : sa fille Clémentine accuse sa belle-mère de "tout faire pour bloquer la situation"