"J’étais très angoissée" : Ingrid Chauvin évoque sa participation au téléfilm La vengeance au triple galop (Canal+)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour une surprise, c’est une surprise ! Plutôt habituée aux soaps et sagas de l’été, Ingrid Chauvin sera à la rentrée l’une des comédiennes du téléfilm parodique de Alex Lutz, diffusé sur Canal+, aux côtés de Audrey Lamy, Guillaume Gallienne, ou encore Marion Cotillard ! Elle a évoqué cette expérience dans une interview exclusive paru le 2 aout dernier dans notre magazine. "C’est un grand écart pour moi. Quand Alex Lutz m’a appelée pour me proposer un rôle, je ne me suis pas sentie légitime. Comme toujours. Alex m’a répondu : Ingrid, je te veux ! Tu es plus que légitime, tu cartonnes tous les jours à la télévision".

À lire également

Les tendres confessions d'Ingrid Chauvin sur son fils Tom : "Il y a un lien unique entre nous"

C’est la première fois que la comédienne, en quête de légèreté, se frotte à l’exercice de la comédie.

"En acceptant le rôle, je savais que j’allais me confronter à une famille, celle du cinéma, très différente de la mienne. J’étais très angoissée. Je me suis retrouvée dans la peau d’une magistrate face à Audrey Lamy, Karin Viard, Leila Bekhti… Et tout s’est divinement bien passé ! C’est une expérience qui m’a fait beaucoup de bien. D’un seul coup, les bras s’ouvraient. J’étais re... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles