Exclu. Anne-Laure Bonnet explique comment elle a géré sa prise d'antenne après la triple explosion à Dortmund

Ophélie Haire
Exclu. Anne-Laure Bonnet explique comment elle a géré sa prise d'antenne après la triple explosion à Dortmund

Ce mardi 11 avril, tous les regards étaient tournés vers l'Allemagne. Le Borussia Dortmund accueillait en effet l'AS Monaco, dernier club français encore en lice, dans le cadre des quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Mais la rencontre a dû être reportée, après l'explosion de trois charges visant le bus des joueurs du club allemand. Une situation extra-ordinaire qu'il a fallu expliquer à l'antenne de beIN Sports, qui retransmettait le match en France. 

Présente au Signal Iduna Park, le stade de Dortmund, la journaliste de bord de terrain Anne-Laure Bonnet a su faire face à la situation avec beaucoup de professionnalisme. Quelques jours après ce drame, nous avons voulu prendre de ses nouvelles.

>>> Explosions à Dortmund : le professionnalisme de la journaliste Anne-Laure Bonnet salué par Twitter (REVUE DE TWEETS)

Télé-Loisirs : Comment vous sentez-vous, aujourd'hui ?
Anne-Laure Bonnet : Ça va... (elle hésite). Pour tout vous dire, je suis un peu enrhumée. Mais c'est curieux que vous me posiez cette question.

Vous avez quand même vécu quelque chose qui n'est pas commun...
Je pense comme vous que ce n'est pas banal, mais j'ai le sentiment que cela a été beaucoup banalisé, ici. Qu'on en a parlé assez peu, finalement. En Allemagne, la communication est très détachée, limite froide. La langue crée certes une distance, mais quand on dit en conférence de presse que des débris de métal sont retrouvés à une centaine de mètres des lieux de l'explosion, ou qu'une barre de fer a été retrouvée derrière l'appui-tête du gardien remplaçant, on pense à ce qu'il y a derrière ces mots et c'est extrêmement violent.

Tout en restant très professionnelle, il y avait beaucoup d'émotion dans votre voix quand vous étiez à l'antenne.
J'étais plus essoufflée qu'émue, à vrai dire. Je courrais partout, je n'avais pas de retour antenne. Mes premiers interlocuteurs étaient mes homologues de la presse (...)

Lire la suite sur TeleLoisirs.fr

Exclu. Anne-Laure Bonnet explique comment elle a géré sa prise d'antenne après la triple explosion à Dortmund
Roland-Garros : Maria Sharapova espère être invitée au tournoi
Lyon - Besiktas : les internautes saluent la présence de Jean-Michel Aulas parmi les supporters
Quand Emmanuel Petit prédisait l'avenir de William Gallas en équipe de France ! (VIDÉO)
OL-Besiktas - Émeutes, violences, supporters sur le terrain : un match sous haute tension

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages