Exactitude de Pi : des chercheurs suisses estiment avoir établi un nouveau record

·1 min de lecture

Une équipe de recherche suisse a annoncé le 16 août 2021 avoir calculé la plus grande séquence de décimales du nombre Pi connue à ce jour.

Un record vient de tomber : l'Université des Sciences appliquées des Grisons, en Suisse, a annoncé le 16 août 2021 avoir obtenu la plus grande séquence de décimales de Pi jamais révélée jusqu'à maintenant.

Et les derniers chiffres connus de Pi sont maintenant...

L'ordinateur hautes performances du Centre d'analyse, de visualisation et de simulation de données de l'université (DAViS) a calculé pendant 108 jours et 9 heures la suite des décimales de Pi encore inconnues à ce jour. L'équipe suisse a atteint un nouveau degré de précision en dévoilant 62.800 milliards de chiffres après la virgule de Pi, nombre bien connu pour être le rapport de la circonférence d'un cercle sur son diamètre et dont la suite de décimales est infinie. "Les dix derniers chiffres connus de Pi sont maintenant : 7817924264", claironne l'université helvète dans ajoutant que le calcul a été "presque deux fois plus rapide que le record que Google a établi dans son cloud en 2019, et environ 3,5 fois plus rapide que le dernier record du monde de 2020". Ce résultat devra maintenant faire l'objet d'une certification, notamment dans le livre des records, puis il sera rendu public.

"Accumuler du savoir-faire" pour en faire bénéficier la recherche

"Nous voulions atteindre plusieurs objectifs avec la tentative de record, a expliqué le professeur Dr. Heiko Rölke, directeur de DAViS. Au cours de la préparation et de la réalisation des calculs, nous avons pu accumuler beaucoup de savoir-faire et optimiser nos processus. Cela profite désormais particulièrement à nos partenaires de recherche, avec lesquels nous menons conjointement des projets à forte intensité de calcul dans l'analyse et la simulation de données." Cette puissance de calcul peut servir notamment dans les analyses d'ARN, dans les simulations de la dynamique des fluides ou encore dans les analyses de texte. Cependant, l'équipe de recherche a aussi remarqué ses lacunes lors de l'opération. "Le calcul nous a également fait prendre conscience des p[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles