Un ex-responsable de la lutte antidopage accuse Armstrong de « dopage mécanique »

Par LePoint.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Lance Armstrong a été dépossédé de ses sept victoires du Tour de France. (Illustration)
Lance Armstrong a été dépossédé de ses sept victoires du Tour de France. (Illustration)

L'ex-grand champion de la petite reine a-t-il triché sur toute la ligne ? Dix ans après la retraite de Lance Armstrong - déchu de ses sept titres au Tour de France pour dopage -, d'autres accusations pourraient ternir sa carrière, déjà entachée d'un des plus grands scandales du sport professionnel moderne.

Jean-Pierre Verdy, ancien responsable du département des contrôles de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), publie, ce jeudi 8 avril, Dopage, ma guerre contre les tricheurs. Un ouvrage dans lequel il s'est confié au Parisien, revenant notamment sur les performances de Lance Armstrong.

« Il a fait des attaques qui étaient humainement impossibles »

Le spécialiste s'est rappelé avoir « très, très tôt » eu « l'intime conviction » que le champion se dopait. « Tous mes informateurs parmi les gens du milieu et les anciens coureurs me préviennent après son cancer des testicules », s'est-il aussi souvenu, notant, à l'époque des « performances devenues incomparables ». Et d'ajouter : « J'ai encore des images de fins de courses, où il laissait des concurrents sur place. C'était humainement impossible, me disaient tous les spécialistes de biomécanique et les physiologistes que je contactais ».

À LIRE AUSSIDopage : Lance Armstrong regrette, mais balance quand même sur Landis

« Je suis persuadé qu'il a eu recours au dopage mécanique. Il a parfois fait des attaques dans les derniers kilomètres qui étaient humainement impossibles. Même avec de l'EPO, m'ont cer [...] Lire la suite