Un ex-policier à la tête de la plus grosse appli gay de Chine

Cinquante-huit millions d'utilisateurs et des actions cotées à New York: huit ans après avoir quitté la police, Ma Baoli est à la tête de la plus grosse appli de rencontre pour homosexuels en Chine.Depuis son siège social de Pékin, aux grandes baies vitrées très Silicon Valley, l'ancien policier se souvient de ce qu'écrivaient les sites chinois qu'il consultait en l'an 2000: les gays sont des pervers ou au mieux des malades qui doivent se faire soigner.