Une ex-petite amie du prince Harry évoque la pression médiatique subie lors de leur relation

·1 min de lecture
Le Prince Harry dans son uniforme officiel en novembre 2014. - Matthew Llyod - POOL - AFP
Le Prince Harry dans son uniforme officiel en novembre 2014. - Matthew Llyod - POOL - AFP

"J'ai de la chance que notre relation ce soit vite terminée". Florence St George, ancienne petite amie du prince Harry, est revenue sur la pression subie de la part des médias lors de leur courte romance, en 2011.

Aujourd'hui âgée de 35, cette ancienne mannequin qui se consacre désormais à la poterie a notamment raconté au site Stella Magazine que ses camarades d'école avaient été "interrogés", et que des paparazzis campaient devant chez elle. "Un nouvel article sortait quasiment chaque jour dans les tabloïds", a-t-elle assuré.

"Je tire mon chapeau aux personnes qui arrivent à s’adapter à ce mode de vie, car moi je savais que j'en étais incapable", a confié Florence St George, qui a depuis épousé un milliardaire. "Bien que notre rupture m'ait beaucoup attristée à l’époque, je me sens chanceuse que notre relation ait été de courte durée".

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Harcèlement et tentatives d'intrusion illégales

Fin 2016, alors que sa romance avec Meghan Markle venait d'être rendue publique, le prince Harry avait publié un communiqué de presse très inhabituel par le biais du palais de Kensington. Ce communiqué dénonçait notamment "le harcèlement" et les propos racistes dont Meghan était victime.

À l'époque encore actrice, elle s'était retrouvée catapultée en une de tous les tabloïds, qui suivaient alors à la trace toutes ses connaissances pour arracher une confidence. "Il n'est pas normal que mademoiselle Markle soit sujette à une telle tempête après quelques mois de relation", avait souligné le chargé de communication du prince, fustigeant entre autres les tentatives d'intrusion illégales de journalistes ou photographes au domicile de l'actrice.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles