Les ex-Good Year soutenus par le web

France 3

Le verdict du procès Good Year a occupé les

réseaux sociaux une partie de la journée. Même si la décision de justice est plus clémente qu'en première instance, ça ne passe pas pour les internautes. Sur les huit salariés, les juges en ont relaxé un en appel et condamné les sept autres de deux à douze mois de prison avec sursis. On ne trouve quasiment pas de soutien à ce jugement à part : "Défendre son travail est un droit, la séquestration est un crime".

"N'est pas Lagarde qui veut"


Mais il y a surtout sur Twitter des messages scandalisés : "La justice de classe s'illustre encore avec la condamnation des Good Year. N'est pas Lagarde qui veut..." Beaucoup font le parallèle avec la patronne du FMI, dispensée de peine dans l'affaire Tapie. Une tendance sur les réseaux sociaux qui pourrait se résumer ainsi : "Ah le respect des décisions de justice : il y a des jours où on s'en félicite et d'autres où ça vous passe au-dessus !"

Retrouvez cet article sur Francetv info

La SNCF donne du travail à Alstom et Bombardier
C'est parti pour le compte personnel d'activité
Un emploi sur dix menacé par les robots
Truqueuse de comptes, affabulatrice ... Les secrets bien conservés de la défunte patronne de William Saurin
Tout et son contraire. Dick Annegarn : "Le Belge est faussement tendre"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages