Ex-espion russe empoisonné: Moscou expulse 23 diplomates britanniques en réponse aux mesures de rétorsion de Londres

Rédaction Le HuffPost avec AFP
1 / 2

Ex-espion russe empoisonné: Moscou expulse 23 diplomates britanniques en réponse aux mesures de rétorsion de Londres

Vladimir Poutine et Theresa May lors d'un entretien en septembre 2016 en Chine
Vladimir Poutine et Theresa May lors d'un entretien en septembre 2016 en Chine

INTERNATIONAL - La riposte de Moscou n'aura pas tardé. Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé ce samedi 17 mars l'expulsion imminente de 23 diplomates britanniques en réponse à une mesure similaire annoncée par Londres après l'empoisonnement en Grande-Bretagne d'un ancien espion russe et de sa fille.

"Vingt-trois membres du personnel diplomatique de l'ambassade britannique à Moscou sont déclarées persona non grata et vont être expulsées dans la semaine", a annoncé le ministère qui avait convoqué l'ambassadeur britannique Laurie Bristow.

Par ailleurs, la Russie a annoncé qu'elle mettait fin aux activités du British Council. "Etant donné le statut hors régulation du British Council en Russie, son activité est arrêtée", a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères, à propos de cet organisme international britannique pour les relations culturelles et l'éducation.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

La France accuse à son tour la Russie d'avoir empoisonné son ex-espion

Macron, Trump, Merkel et May s'unissent pour attaquer les "comportements irresponsables"

BLOG - 4 questions que pose l'affaire de l'ex-espion russe empoisonné

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu peut également vous intéresser :