Un ex-chanteur accusé d'avoir tué puis brûlé sa compagne : "Il est incapable d'assumer son acte"

Un ancien chanteur de cabaret de 41 ans, jugé à Lyon pour l'assassinat de sa compagne, découverte dans sa voiture incendiée au mois de juin 2018 sur un chemin de campagne près de chez eux, a été condamné vendredi 27 mai 2022 soir à vingt-cinq ans de réclusion criminelle. La peine a été assortie d'un suivi socio-judiciaire de cinq ans ainsi que d'une interdiction notamment des droits civiques de dix ans par la Cour d'Assises du Rhône. Cette dernière n'a pas suivi les réquisitions du ministère public qui avait demandé plus tôt la réclusion criminelle à perpétuité. "Vous avez à juger un homme qui a choisi de commettre un crime de sang-froid", avait déclaré dans son réquisitoire l'avocate générale, Marie-Charlotte Fiorio, qui avait également demandé une peine de sûreté de vingt-deux ans.

Mikael Corcessin-Dervin a été reconnu coupable d'avoir tué Aline Sepret, une danseuse de 35 ans, et d'avoir brûlé son corps, le 16 juin 2018 à Taluyers dans le Rhône, au sud de Lyon. Ce boulanger de métier reconverti comme DJ en Picardie avant de se produire comme chanteur, qui durant l'enquête a reconnu avoir volontairement poussé sa compagne dans un escalier, a nié l'intention de lui donner la mort.

"Ce n'est pas un monstre, ce serait tellement plus simple", a souligné à l'audience l'avocat de l'accusé Me Damien Legrand dans sa plaidoirie. "Sa plus grande faille, c'est l'affect, c'est l'amour, c'est son...

Lire la suite


À lire aussi

Jean-Paul Guerlain : Son fils Stéphane a-t-il tenté de tuer sa compagne ? Le conflit dure depuis des années !
Mason Greenwood accusé de viol par sa compagne : nouvelles accusations contre le footballeur
Ary Abittan accusé de violences d'une "intensité inouïe" : sa compagne le soutient

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles