Evry - Courcouronnes : la fusion est en marche

Florian Garcia (@florian_garcia1 sur Twitter)
Evry, ce samedi. Le maire de Courcouronnes, Stéphane Beaudet (ex LR) (à gauche) et celui d’Evry, Francis Chouat (ex PS) (à droite) ont confirmé leur volonté de fusionner les deux communes

Les rumeurs ont été confirmées, ce samedi, lors des cérémonies de vœux des deux communes.


Main dans la main, les élus d’Evry et de Courcouronnes ont officialisé leur volonté de fusion. L’information, qui circulait depuis plusieurs semaines, a été confirmée ce samedi lors de la cérémonie de vœux du maire d’Evry, Francis Chouat (ex PS). « Stéphane Beaudet (NDLR : le maire ex-LR de Courcouronnes) et moi avons décidé de prendre notre courage à quatre mains. Nous avons choisi de nous lancer un défi, celui d’écrire ensemble les nouvelles pages communes d’Evry et de Courcouronnes. »

Pour expliquer ce choix, le maire d’Evry a rappelé les nombreuses thématiques qui lient déjà les deux villes : « L’éducation, la santé, le logement, la sécurité, le sport, l’écologie… J’ai beau chercher des différences irréconciliables, je n’en vois pas », a-t-il précisé avant de souligner « que les mandats confiés en 2014 iront jusqu’à leur terme. »

« C’est un beau projet, un bel exemple de dépassement des frontières politiques… »

« En 2015, nous vous avions déjà consultés pour savoir si vous étiez favorables à une fusion, rappelle Stéphane Beaudet en s’adressant à ses administrés. Vous aviez répondu oui à 83 % en citant dans l’ordre Lisses, Bondoufle et Evry. (...) Les maires des communes voisines ont jugé que ce n’était pas assez mûr. Aujourd’hui, si je vous propose cette solution, c’est que je pense que c’est la bonne »

Année charnière, 2018 sera l’occasion d’expliquer les tenants et les aboutissants de ce nouveau cap. « Il faudra aller bien plus loin et mettre cette année à profit pour concerter, informer et convaincre, souligne le député de la 1re circonscription de l’Essonne, l’ancien Premier ministre Manuel Valls. C’est un beau projet, un bel exemple de dépassement des frontières politiques. »

Du côté des habitants, la nouvelle est plutôt bien acceptée : « C’est une très bonne chose, juge Philippe qui habite Evry depuis 25 ans. Les deux villes ont des problématiques communes, comme des (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Le maire de Draveil, Georges Tron, a «un moral d’acier»
Evry - Courcouronnes : la fusion est en marche
Et si Evry et Courcouronnes fusionnaient ?
Ris-Orangis : le terrain de foot synthétique incendié
Crosne : les rappeurs de MGZ foncent sur la police

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages